Soigner les Arbres, une autre vision de l’élagage : Elag’art

Sylvain SPAGNOLINI se rend chaque jour auprès de ses nombreux Arbres ou patients… atteints de nécroses, attaqués par des champignons. Docteur direz-vous ? Il n’en a pas la prétention. Son métier : Élagueur grimpeur Arboriste .

Il travail pour l’Arbre

Sylvain SPAGNOLINI est un passionné de nature. Enfant, il a grandi en forêt dans le Sud-Gironde. Après avoir voyagé et consacré son temps à la photographie artistique, il a décidé de revenir aux sources, en famille, et s’est tourné vers la nature et le soin des arbres. Il a suivi une formation d’Arboriste grimpeur à Nérac (47) et a obtenu un certificat de spécialisation ‘Taille et soins aux arbres’ et également un diplôme d’entrepreneur forestier au CFPPA de Bazas.

ELAG’ART s’adonne à l’élagage depuis une dizaine d’années. Il intervient auprès de particuliers, de collectivités locales ou peut effectuer de la sous-traitance pour d’autres entreprises.

 

L’élément déclencheur a été la tempête de 2009 lorsque j’ai aidé les pompiers à dégagerdes nombreux arbres des routes

Artiste dans l’âme, Sylvain SPAGNOLINI laisse une trace de l’arbre en créant des sculptures à la tronçonneuse sur les souches des arbres qui étaient dans l’obligation d’être abattus. 

   

Equipé d’un baudrier, c’est seul que Sylvain SPAGNOLINI grimpe dans les arbres, parfois à plus de 30 mètres de haut. De quoi avoir le vertige ! Pas question pour lui d’utiliser une nacelle. Il intervient ainsi au plus près des arbres majestueux …sur des Pins,Chênes, ou encore des Cèdres.

Cela est très important pour moi le contact a avec l’arbre sur lequel je dois me déplacer, une relation s’instaure ainsi être nous… Mon activité est constituée à 90% d’élagage et le reste en bûcheronnage au sol

Un peu de pédagogie « Les arbres sont des être vivant, respectons les… »

Sylvain SPAGNOLINI explique à ses clients sa démarche et sa philosophie . Un temps nécessaire pour lui afin de sensibiliser au bien-être de l’arbre, mais également au 0déchet. « Lorsque je finis un chantier, les branches peuvent finir en broyat (BRF). La boucle est bouclée » poursuit-il. Il détaille également avec passion ses techniques de travail et le plaisir de trouver une vue dégagée au sommet des arbres.

En questionnement sur une possible évolution de son activité, pourquoi ne pas creuser de ce côté ?

Le contacter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une meilleure expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.

En savoir plus