Si je vous dis EDI, vous répondez…

Renaud DEQUIDT peut sembler parler chinois, mais il manie le langage informatique sur le bout des doigts grâce à son bagage d’Ingénieur et son Master de l’ESSEC. Son travail : proposer des solutions à ses clients afin de leur permettre d’échanger informatiquement des flux commerciaux (bons de commandes ou de livraison, factures, ...) avec leurs partenaires dans un langage informatique commun. C’est ce que l’on appelle l’échange de données informatisées (EDI).

De Paris à Captieux

Créée en 1992 en région parisienne, l’entreprise a déménagé à Captieux en 2006. Renaud DEQUIDT a pris les rênes fin 2014, quittant lui aussi la région parisienne et un poste à responsabilité dans le quartier de la Défense. Son objectif : professionnaliser l’activité, donner un nouveau souffle à EUROEDI et préparer l’avenir. « Je prends bien plus de plaisir dans cette nouvelle fonction depuis 2014, que dans les précédentes dans une tour de la Défense. Il y a une notamment une qualité de vie indéniable dans le Bazadais » explique le chef d’entreprise. Une dizaine d’entreprises en France se partagent ce segment d’activité. EUROEDI possède un portefeuille de 400 clients environ, sur le sol français et à l’international.

C’est lors d’un mariage que s’est décidée l’arrivée de Renaud DEQUIDT. Le fondateur, un ami de très longue date, évoquait son futur départ à la retraite. Il est toujours un acteur majeur de l’entreprise et actionnaire historique. « Il s’agit tout autant d’une histoire d’amis que de transmission de patrimoine. A mon arrivée, le fils du fondateur était un membre de l’équipe technique. Aujourd’hui, son potentiel et pas mal de coaching ont fait de lui mon adjoint et le co-gérant d’EUROEDI. La relève est déjà prête même s’il reste pas mal de travail » explique Renaud DEQUIDT.

Pourquoi avoir recours à l’EDI ?

Certains de leurs clients reçoivent plusieurs milliers de commandes par jour, venant de centaines de partenaires différents, avant d’envoyer autant de bons de livraison et de factures. Gérer en EDI les échanges entre clients et fournisseurs est un gain de temps phénoménal par rapport à de la saisie manuelle.

Au-delà, par exemple, une facture électronique dématérialisée est reconnue par l’administration fiscale dès lors qu’elle respecte des règles de lisibilité et d’intégrité selon des standards définis. Elle a alors une valeur probante aux yeux de l’administration fiscale (notamment pour lutter contre les fraudes à la TVA). Elle est pour cela produite, dématérialisée, envoyée, réceptionnée, traitée et archivée automatiquement par informatique, sans compter qu’elle coûte en moyenne 6 fois moins cher en traitement et archivage qu’une facture papier.

 

Une équipe pluridisciplinaire

Les effectifs sont passés de 14 à 19 salariés en 5 ans. L’équipe compte un pôle commercial, un pôle administratif et un pôle technique qui regroupe informaticiens et techniciens. Le premier métier de l’entreprise est de concevoir et de vendre des progiciels permettant la traduction et les échanges des flux EDI (appelés messages), puis de former les clients à leur utilisation. EUROEDI prend également en charge le développement des messages des clients qui le souhaitent, avant de les installer dans leur environnement. Pour ceux qui ne souhaitent pas investir dans leur technologie, l’entreprise héberge les messages et assure les échanges avec les partenaires dans son propre data center.

« Nos solutions technologiques sont les mêmes que le projet de notre Client soit hébergé chez EUROEDI ou installé chez lui. Il s’agit d’une vraie réversibilité qui permet une souplesse technique si le client veut changer son mode de fonctionnement » continue Renaud DEQUIDT.

 

La crise est passée par là…

Les salariés viennent de rejoindre les bureaux de Captieux après 3 mois de télétravail. La reprise d’activité est attendue avec impatience car la crise sanitaire a eu un impact sur le chiffre d’affaires et la recherche de nouveaux projets. « Nous sommes dépendants de la dynamique commerciale entre deux partenaires dont on en connaît un seul, notre client » poursuit Renaud DEQUIDT.

La loi de finances 2020 à l’horizon

La loi de finances 2020 prévoit que toutes les entreprises doivent pouvoir émettre et recevoir des factures électroniques dématérialisées à un horizon de 3 à 5 ans. Ne nous trompons pas, on ne parle pas là de recevoir les factures papier en PDF : Un système d’authenticité, de lisibilité et de traçabilité doit être mis en place pour être conforme à la loi. Beaucoup d’entreprises ne l’ont pas encore adopté. « Nous avons un rôle de conseil et de proximité pour les commerces et entreprises du territoire » conclut le chef d’entreprise.

Les contacter

Siège social

Chemin de Tastes Lieu-dit Pouilloc

33840 CAPTIEUX

Tel : 05 56 65 75 60

 

Site Internet : http://www.euroedi.com/

Linkedin : https://www.linkedin.com/company/euroedi/

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une meilleure expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.

En savoir plus