Trier ses emballages recyclables

Le tri des emballages recyclables s’effectue en apport volontaire. Plus de 270 points sont répartis sur tout le territoire !

Chaque point est composé de 3 colonnes de collectes pour les différents déchets à recycler :

  • une colonne jaune pour les emballages plastiques et métalliques
  • une colonne verte pour les emballages en verre
  • une colonne bleue pour tous les papiers et emballages en carton

Afin de faciliter le geste de tri et se rendre au point d’apport volontaire, le Sictom propose gratuitement et à chaque foyer de son territoire des kits de sacs de précollecte réutilisable, aux couleurs du tri.

Mémotri, comment bien trier

Les erreurs à éviter

Les erreurs, souvent constatées dans les colonnes, sont composées de déchets non recyclables. Elles constituent donc des refus entraînant un coût supplémentaire pour la collectivité et donc les administrés.

Voici les erreurs les plus fréquemment constatées :

  • les poches plastiques ou emballages de pack d’eau, les barquettes, les pots de yaourt ou de crème fraîche, les verres en plastique ne sont pas recyclables. La composition de ces plastiques est différente de celle des bouteilles et autres flacons. Les industriels et les recycleurs tentent de trouver des solutions pour pouvoir recycler ces matériaux.
  • les produits dangereux sont à déposer en déchèterie
  • les serviettes en papier ne sont pas recyclables dans le conteneur bleu avec les papiers… mais vous pouvez les mettre dans votre composteur. Ces serviettes se décomposeront
  • les bouchons en lièges des bouteilles en verre ne se recyclent pas dans le conteneur vert. Des collectes sont organisées dans certaines communes aux bénéfices d’associations caritatives par exemple
  • les ampoules sont constituées de composants dangereux qui nécessitent un traitement particulier. Les ampoules peuvent être disposées dans les déchèteries ou dans les supermarchés ou magasins de bricolage qui en font la collecte.
  • les seringues ne se recyclent pas avec les emballages plastiques. Elles sont à déposer dans les contenants adaptés dans les pharmacies ou auprès des professionnels de santé.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une meilleure expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.

En savoir plus