Séniors Social

Marie-Andrée, une sage centenaire à la résidence autonomie

22 décembre 2020

Arrivée à la résidence autonomie il y a 2 ans, Marie-Andrée DUBAN est la première centenaire de l’établissement. Les élus et agents de la résidence autonomie ont fêté cet événement en « mode covid ».

 

Lorsque vous demandez à Marie-Andrée comment elle se sent, arrivée à 100 printemps, elle vous répond : « J’ai aussi bien dormi que la veille ! ». C’est avec le sourire qu’elle nous a confié quelques souvenirs et qu’elle a parlé d’elle. 

 

Un petit événement, quelle célébrité !

Le 29 novembre, Marie-Andrée a fêté ses 100 ans. Famille, amis, voisins et personnalités politiques se sont succédées en petits groupes toute au long de la semaine. « J’ai eu beaucoup de visites et ils n’arrivaient pas les mains vides. J’ai été bien fleurie ! » explique Marie-Andrée. En effet, bouquets, plantes et compositions ont envahi son petit appartement, accompagnés de la médaille de la ville de Bazas remise par Isabelle DEXPERT, ainsi que la médaille de l’Assemblée Nationale remise par la députée Sophie METTE.

 

De gauche à droite : Nicole COUSTET, Présidente de la CdC, Isabelle DEXPERT, Maire de Bazas et 1ère Vice-Présidente de la CdC, Marie-Andrée DUBAN, jeune centenaire, et Sophie PUYO, Directrice Générale des Services de la CdC

 

Quand elle nous parle de sa vie…

Avec son certificat d’études en poche, elle a quitté l’école à 12 ans et a appris la couture. « J’ai toujours beaucoup lu. Mes parents me demandaient d’éteindre la lumière car je lisais tard dans mon lit. ».  Un mariage, une guerre, un retour chez ses parents, une naissance, un retour sur Bazas… Marie-Andrée profite aujourd’hui de sa famille. « Si nous sommes tous réunis, nous sommes 12 à table. J’ai un fils, deux petits-enfants, et 5 arrière-petits-enfants. » poursuit-elle.

 

Un bel âge récompensé
De la marche, du vélo, bien manger et peut être avoir du caractère ! Voici le secret du bien vieillir selon Marie-Andrée.

La résidence autonomie : un chez soi avec des services pour bien vieillir

Marie-Andrée s’estime en forme pour son âge. « J’ai de l’appétit. Je suis l’actualité. J’entretiens ma mémoire. Je n’ai pas à me plaindre. J’entends mal d’une oreille, j’envisage peut-être d’avoir un appareil. » explique-t-elle. Arrivée en 2018, elle a quitté son domicile après une mauvaise chute. Elle a ensuite intégré une famille d’accueil. Aujourd’hui à Saint-Jean, elle bénéficie de services de maintien de l’autonomie (repas, activités, soins infirmiers, visite du kinésithérapeute…). « Tout n’est pas tout rose. Il y a parfois des jours où je n’ai pas le moral. » confie-t-elle.

 

Composition réalisée par les séniors de la résidence autonomie

 

Plus d’informations sur la résidence autonomie

 

L’aide à domicile, intervenant de proximité

Elle est épaulée par des aides à domicile du Centre Intercommunal d’Action Sociale (CIAS). Sandrine intervient auprès de Marie-Andrée depuis plusieurs années. Au-delà du simple entretien du logement, l’aide à domicile est garante de lien social nécessaire au bien vieillir. « Elle juge ce qu’il est bon de faire quand elle vient. Elle me soutient. On discute aussi. » résume Marie-Andrée.

 

Marie-Andrée et Sandrine se connaissent bien car elle intervient auprès d’elle depuis 10 ans.

 

Nous lui souhaitons encore beaucoup de belles années accompagnées de sa famille et de regards bienveillants.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une meilleure expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.

En savoir plus